Nouakchott accueille la Quatrième Conférence des Ministres africains en charge de l’État Civil

Dates: 
December 08, 2017

Nouakchott accueille la Quatrième Conférence des Ministres africains en charge de l’État Civil

Nouakchott (Mauritanie), 07-08 Décembre 2017: La quatrième Conférence des ministres africains en charge de l’enregistrement des faits d’état civil a débuté ses travaux ce Jeudi à Nouakchott, elle a été précédée d’une réunion des experts les 4, 5 et 6 Décembre.

La Conférence est organisée par la Commission de l’Union Africaine, en partenariat avec la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), la Banque africaine de développement (BAD) et d’autres partenaires au sein desquelles figurent l’UNICEF et l’OMS. Elle devra délibérer, entre autres, sur les recommandations de la réunion des experts afin de donner des orientations de politique générale au Secrétariat du Programme pour l’Amélioration Accélérée de l’Enregistrement des Faits d’Etat Civil et de l’Etablissement des Statistiques de l’Etat Civil en Afrique (APAI-CRVS) ; le processus d’amélioration des CRVS mettant l’accent sur la mise en œuvre au niveau des pays et en particulier dans le cadre des Agendas 2030 et 2063 ; la direction stratégique pour redynamiser l’APAI-CRVS à travers un examen systématique et une coordination, un suivi et un « reporting » améliorés ; l’approbation du plan stratégique CRVS (2017-2021) ; et l’ accord sur la création du « Fonds d’amélioration de systèmes de CRVS d’Afrique ».

La cérémonie d’ouverture de cette Quatrième Conférence des Ministres africains en charge de l’enregistrement des faits d’état civil a été présidée par le Premier Ministre de la République Islamique de la Mauritanie, S.E. Mr.YahyaOuldHademinaaccompagné du Ministre de l’intérieur et de la décentralisation S.E. Mr. AhmedouOuld Abdallah et le Ministre de la Sante S.E. Pr. Boubacar Kane.La Conférence ministérielle a ouvert ses travaux en présence des Ministres d’ Etats Civils et de Santé de plusieurs pays africains, de la Commission de l’Union africaine, de la CEA, de la BAD et de plusieurs autres invités.

S'adressant aux participants au nom de S.E.Moussa MahamatFaki,président de la Commission de l’Union africain (CUA), le Commissaire des affaires économiques S.E. Victor Harison a exprimé sa gratitude au Gouvernement de la Mauritanie pour avoir accueilli cette édition de la Conférence CRVS. Selon lui, la Mauritanie a « pris une volonté politique et a déployé un savoir-faire, d’où le pays est champion d’Afrique en matière d’enregistrement des faits d’état Civil. »

Placée sous le thème : « Accélérer une coordination améliorée de l’État Civil et des statistiques d’état civil pour la mise en œuvre et le suivi du développement en Afrique : examen des progrès réalisés et de la marche à suivre », cette conférence a délibéré sur la manière d’opérer les changements stratégiques pour porter le Programme en vue d’une amélioration accélérée des systèmes d'enregistrement des faits d’état civil et d'établissement des statistiques de l'état civil à un niveau de maturité supérieur.

Mr. Olivier Chinganya, représentantMadame Vera Songwe, Secrétaire Executive de la CEA, a souligné « Je suis plus qu'heureux d'être ici en tant qu'Africains pour discuter de ce sujet très important en tant que moteur de notre culture identitaire et de notre développement(…)je suis convaincu qu'il est possible de réaliser le changement que nous avons l'intention de voir au sein de cette décennie 2017-2026: la décennie du repositionnement des systèmes CRVS en Afrique »

Le Premier Ministre Mauritanien S.E. Yahya Ould Abdallah a, pour sa part, souligné que « les données d’état Civil ont une importance capitale dans l’amélioration des vies de nos citoyens. » Suite à son intervention, le ministre a annoncé l’ouverture officielle de la Quatrième conférence des Ministres africain en charge de l’état civile et à souhaiter de bonnes délibérations aux participants.

Certains défis clés, y compris l'intégration de l'information, la communication et les technologies (TIC), la contrainte de renforcement des capacités et le financement, en vue d'établir un système CRVS fort qui sera un catalyseur de bonne gouvernance en Afrique ont étédes messages forts soulignés par les Etats membres durant cette conférence.

Commission de l’Union africaine

Djeinaba Kane| Commission de l’Union africaine I E-mail: KaneD@africa-union.org

Directorate of Information and Communication | African Union Commission I E-mail: DIC@african-union.org I Website: www.au.int I Addis Ababa | Ethiopia

Pour plus d’informations: Directorate of Information and Communication | African Union Commission I E-mail: DIC@african-union.org I Website: www.au.int I Addis Ababa | Ethiopia