Déclaration du Président de la Commission de l'Union africaine sur le processus de revitalisation de l'Accord de Paix au Soudan du Sud

Dates: 
December 21, 2017

Déclaration du Président de la Commission de l'Union africaine sur le processus de revitalisation de l'Accord de Paix au Soudan du Sud

Addis Abéba, le 21 décembre 2017: Le Président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, se félicite de la signature par les parties prenantes sud-soudanaises d'un Accord sur la cessation des hostilités, la protection des civils et l'accès humanitaire, dans le cadre du Forum de revitalisation lancé à Addis Abéba, le 17 décembre 2017, sous les auspices de l’IGAD.

L'Accord d'aujourd'hui marque une première étape cruciale dans les efforts visant à mettre un terme au conflit et au carnage insensés qui se déroulent au Soudan du Sud depuis décembre 2013. Tout en saluant cette première étape, le Président de la Commission souligne que le vrai test de la sincérité des engagements déclarés des parties résidera dans la mise en œuvre intégrale et effective de leur promesse de mettre fin à la violence et de respecter les principes les plus fondamentaux du droit international humanitaire.

Le peuple du Soudan du Sud, qui a enduré tant de souffrances et d’épreuves, place une grande espérance dans la mise en œuvre de bonne foi de cet Accord. Les Sud-Soudanais ont un besoin pressant de paix et leur attente est d’autant plus forte qu'ils entrent dans la saison festive de Noël, et attendent avec un espoir renouvelé la nouvelle année.

Le Président de la Commission exhorte donc les parties prenantes sud-soudanaises à honorer les engagements pris. Elles se doivent de prendre appui sur cet important acquis pour continuer à faire les compromis nécessaires sans lesquels le processus de revitalisation ne pourra pas aboutir.

Le Président de la Commission saisit cette occasion pour réitérer l'appréciation de l'Union africaine à l'IGAD et aux chefs d’État et de Gouvernement de la région, pour leur engagement et leur détermination. Leur leadership continu est essentiel pour faire avancer le processus de paix. Le Président de la Commission félicite également l'Envoyé spécial de l'IGAD, Ismail Wais, ainsi que les anciens Ministres des Affaires étrangères Georges Chicoti d’Angola, Hanna Tettey du Ghana et Ramtane Lamamra d’Algérie, qui ont servi comme Facilitateurs.