HRST

Appel à candidatures: Innover dans l'éducation en Afrique- Répondre aux objectifs continentaux pour une éducation inclusive, une formation de qualité et transformative au 21e siècle 27-29 septembre 2018, Dakar (Sénégal)

May 08, 2018 to June 15, 2018

1. Contexte

L’éducation et la formation sont, entre autres, les fondements des outils pour l’autonomisation humaine, la prospérité inclusive et le développement progressif. Toutefois, ce puissant moyen qu’est l’éducation n’est pas, à priori, acquis. Elle doit faire l’objet de planification et de stratégies à travers l’adoption d’approches innovantes. Les tendances démographiques actuelles en Afrique ont connu l’expansion des systèmes éducatifs sans pour autant bénéficier de l’amélioration concomitante de la productivité et de l’efficacité en ce qui concerne, particulièrement, les résultats améliorés dans la qualité et l’équité des opportunités d’apprentissage. Bien plus, l’éducation et les systèmes de formation sont présentement marqués par une croissance exponentielle des technologies de l’information, de la mondialisation, des questions d’intérêts et d’augmentation des inégalités.

Pour répondre à ces questions, les systèmes d’éducation doivent développer des approches novatrices à tous les niveaux allant des politiques gouvernementales aux méthodes d’enseignement dans les classes, en passant par l’apprentissage informel avec comme objectifs d’autonomiser les apprenants afin qu’ils s’adaptent à leur environnement en mutation perpétuelle. Ceci doit se faire impérativement afin de réaliser les objectifs que nous nous sommes assignés dans l’Agenda 2063 et les ODD et, comme définis dans la Stratégie continentale pour l’éducation en Afrique (CESA 16-25), dont la mission consiste à « réorienter les systèmes d’éducation et de formation en Afrique pour répondre aux besoins des connaissances, des compétences, des capacités novatrices et de créativité nécessaires pour encourager les valeurs africaines fondamentales et, promouvoir le développement durable aux niveaux national, sous régional et continental ». L’innovation dans l’éducation en Afrique est dès lors au centre de la mise en œuvre de la CESA du moment où l’éducation doit demeurer pertinente face aux changements rapides dans la société et pour lesquels s’impose une adaptation.

C’est dans ce contexte que la Commission de l’Union africaine travaille avec plusieurs agences partenaires à travers l’Afrique pour, organiser l’Exposition : Innover dans l’Éducation en Afrique et montrer les innovations techniques et sociales dans tous les domaines de l’éducation et de la formation. Le but est de créer une plateforme multisectorielle pour le partage des expériences sur les innovations pertinentes qui prennent en charge les défis de l’éducation en Afrique. L’évènement sera organisé à Dakar, au Sénégal du 27 au 29 septembre 2018. L’évènement ambitionne aussi d’accroitre la visibilité de ces pratiques novatrices afin qu’elles puissent être soutenues, intégrées, démultipliées ou développées davantage.

2. Formats des propositions à soumettre
Comme ceci sera une opportunité de discussions, nous cherchons à avoir diverses palettes de propositions répondant aux critères énumérés ci-dessous. Le principal texte de votre proposition doit être écrit avec la police Arial 11 pt, avec interligne simple.

A. Résumé du projet
Les innovateurs individuels et les organisations sont invités à soumettre un résumé de leurs projets qui pourront conduire ou qui conduisent à des résultats uniques, voire inédits. Les propositions doivent tenir sur deux (2) pages et mettre en exergue les problèmes résolus et les solutions proposées dans les domaines suivants :

B. Articles
Il est attendu des articles (communications) de présenter des recherches originales de qualité avec le potentiel de produire des applications pratiques. L’intégralité des propositions d’articles doit consister en un maximum de cinq (5) pages, références comprises.

C. Présentation des propositions en matière de politiques
Les institutions gouvernementales sont aussi invitées à présenter un résumé des innovations dans le domaine des politiques qui ont généré ou conduit à des résultats inédits portant sur l’un des thèmes prioritaires. De pareilles propositions doivent tenir sur un maximum de deux (2) pages et doivent couvrir les problématiques qui ont été ciblées, les solutions proposées et démontrer en quoi la politique est novatrice.

D. Brèves séances de présentation
Les brèves séances de présentation sont des occasions de donner un aperçu succinct d’un projet, de présenter une technologie ou sa mise en œuvre, ou de mettre en exergue la problématique clef. Les présentations doivent tenir sur une (1) page, références comprises. Les brèves séances de présentation seront programmées comme faisant partie de l’exposition et plénière.

E. Affiches numériques
Les affiches numériques présentent des représentations des projets et des initiatives de développement qui donnent des opportunités aux délégués de la conférence de discuter des sujets avec les orateurs. Les affiches permettent aux individus ou aux groupes de donner des informations portant sur des projets novateurs ou des activités dans un environnement informel et interactif. Les soumissions d’affiches numériques tiendront sur une (1) page maximum, références comprises.

D. Techno Expo
Techno Expo donne l’opportunité aux auteurs de démontrer les projets novateurs ou applications en utilisant des technologies éducatives pour communiquer. L’exposition est similaire à la séance d’affiches numériques, mais avec des ordinateurs et grands écrans qui remplacent les affiches. Il est attendu des animateurs de faire la présentation de leurs projets, applications et outils dans leur kiosque selon l’horaire qui leur sera imparti. Les clips ne devraient pas dépasser une durée de trois (3) minutes.

3. Critères d’éligibilité
Le comité d’organisation de l’Exposition : Innover dans l’Éducation en Afrique invite en conséquence à la soumission de politiques, communications et projets concernant les pratiques novatrices et résultats qui engendrent plus d’impact que les méthodes traditionnelles en cours dans l’éducation et la formation. Nous visons, entre autres, l’innovation éducative dans les produits, processus, services, programmes et partenariats. L’innovation est recherchée pour inclure aussi bien les inventions techniques que les innovations sociales qui cherchent à améliorer l’accès, l’inclusion, la qualité, la pertinence la sécurité en milieu scolaire, la réussite scolaire, le financement, l’employabilité, la gestion des établissements scolaires et de l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).
• Individus, organisations ou institutions gouvernementales des États membres de l’UA.
• Les innovations doivent démontrer leur impact avec un potentiel de large dissémination en Afrique.
• Les individus, organisations et institutions gouvernementales doivent s’engager à voir leurs innovations partagées à travers le continent à des fins de démultiplication.
• Les propositions doivent être faites par l’auteur de l’innovation originale ou un haut fonctionnaire de l’organisation ou de l’institution gouvernementale qui a développé l’innovation.

4. Directives pour la soumission des propositions
Prière de suivre les directives suivantes pour vos soumissions :
• Langues de soumission : Anglais et Français.
• Soumettez, svp, vos propositions dans un des formats spécifiés sur le site Internet de l’évènement que voici : iea.edu-au.org/submit
• Le délai de soumission des propositions est fixé au 15 juin 2018, à minuit délai de rigueur, heure d’Addis-Ababa (GMT+3). Les propositions soumises avant la date de clôture sont encouragées.
• Chaque individu, organisation ou institution gouvernementale ne peut soumettre qu’une seule proposition qui devrait formuler succinctement une idée originale, un argument ou une recommandation de politique en relation avec le thème choisi.

5. Avantages pour les candidats retenus :
• Présentation de leurs innovations au cours de l’Expo: Innover dans l’Éducation en Afrique
• Un soutien financier pour participer à l’évènement pourrait être disponible, sur la base des besoins et de la répartition géographique
• Avoir la qualité de membre du Réseau des innovateurs dans l’Éducation en Afrique (AEIN)
• Les innovations seront publiées dans la première parution du manuel des innovateurs dans l’Éducation en Afrique.
• Certificat de reconnaissance pour l'innovation

Pour toute question concernant cet appel à propositions prière de contacter ouman@africa-union.org et de mettre en copie owusum@africa-union.org.