Investir dans la jeunesse, au centre des débats du cinquième sommet Union africaine – Union européenne à Abidjan

Dates: 
November 30, 2017

Investir dans la jeunesse, au centre des débats du cinquième sommet Union africaine – Union européenne à Abidjan

Abidjan, Cote d’Ivoire, 30 Novembre 2017 - "Investir dans la jeunesse pour une croissance inclusive accéléré et un développement durable", telle a été les préoccupations majeures du cinquième sommet de l’Union Africaine (UA) – Union européenne (UE), tenu du 29-30 Novembre 2017 à Abidjan, Côte d’Ivoire. Plus de 80 Chef d’Etat et de Gouvernement des deux continents y ont pris part ainsi qu’environs 5,000 participants. Dix ans après l'adoption de la stratégie commune Afrique-UE, 2017 a été une année décisive pour les relations entre l'UE et l'Afrique.

Mettant l’accent sur le thème du cinquième Sommet UA – UE : "Investir dans la jeunesse pour une croissance inclusive accéléré et un développement durable", le Président en exercice de l’Union Africaine, et Président de la République de Guinée, S.E. M Alpha Condé, a souligné que ce thème est d’autant d’actualité que l’Union africaine considère le dividende démographique comme le facteur essentiel du développement. « Voilà pourquoi nous abordons avec un optimisme fondé ce sommet.», a réitéré le Président Condé.

Le Président en exercice de l’UA a également noté que des mécanismes destinés à promouvoir l’épanouissement des jeunes, l’autonomisation des femmes et la protection des jeunes filles sont plus que jamais nécessaires en vue de faire l’explosion démographique en Afrique une opportunité économique assurant une croissance soutenue et durable. (Voir le discours complet du Président Alpha Condé sur le site web de l’UA: www.au.int )

Intervenant à l’ouverture officielle du 5emme Sommet UA – UE, le Président de la Commission de l’UA, S.E Moussa Faki Mahamat, a rappelé que depuis le dernier sommet de Bruxelles, l’Union africaine a connu d’importantes mutations. « Celles–ci s’inscrivent dans une dynamique de restructuration impulsée par ses dirigeants pour en faire un instrument efficace de développement et d’intégration à la hauteur des aspirations de nos peuples. » Il a par ailleurs noté que le titre de ce sommet recoupe celui de l’Union africaine pour l’année 2017, à savoir « Tirer profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

A cet effet, le Président Faki a expliqué que loin d’être une simple coïncidence, cette convergence thématique confirme que l’Afrique et l’Europe partagent les mêmes préoccupations face aux exigences de l’heure. « Elle nous invite à bâtir une alliance stratégique, plus qu’un simple partenariat voué à la seule recherche d’intérêts mercantiles ». Il a ajouté que « l’immensité des défis auxquels nous sommes confrontés nous impose de renforcer toujours davantage notre partenariat. Dans cet exercice, nous pouvons nous appuyer sur l’énorme travail déjà accompli ». (Voir le discours complet du Président de la Commission de l’UA, S.E Moussa Faki sur le site web de l’UA: www.au.int )

Pour sa part, le Président ivoirien, S.E Alassane Ouattara a appelle la jeunesse africaine à avoir foi en l’avenir et à ne pas se lancer à l’aventure au péril de leurs vies. « Vous incarnez l’avenir du continent, par votre dynamisme, votre ingéniosité et votre épanouissement sur notre continent qui a tant besoin de vous », a déclaré le Président Alassane Ouattara.

Il est a noté que le sommet UA-UE est une plateforme de réflexion et de dialogue pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine et de l’Union européenne sur ls défis communs auxquels sont confrontés les deux continents, tels que la paix et la sécurité, et autour d’intérêts communs notamment la recherche d’une croissance durable inclusive et créatrice d’emploi pour les jeunes, entre autres.

NOTE AUX EDITEURS

L’objectif du 5emme sommet Union Africaine / Union Européenne tenu 29 et 30 novembre à Abidjan, en Côte d'Ivoire est demeuré le même que les précédents sommets qui est de: renforcer les relations et échanges entre les deux continents.

Historique Sommet Union Africaine – Union Européenne :

Premier sommet Afrique-UE, Caire 2000
La première édition du Sommet a eu lieu au Caire en 2000. Lors de cette première réunion au niveau continental, les dirigeants européens et africains se sont engagés à s’unir et à conférer une nouvelle dimension à leur partenariat. Suite à quoi des changements considérables ont eu lieu dans les deux continents.

Des processus de démocratisation et de réforme ont été lancés et sont en cours d’approfondissement dans les deux continents et les efforts se sont poursuivis en Afrique et en Europe afin de régler les conflits et les situations de crise. Dans le même temps, les processus d’intégration sur les deux continents ont accéléré – d’une part, l’Organisation de l’unité africaine (OUA) a été transformée en Union africaine (UA) avec son programme socio-économique, le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et, d’autre part, l’Union européenne (UE) a presque doublé de taille et est en train d’approfondir sa structure. Le monde a également changé : de nouveaux défis internationaux et mondiaux sont apparus, la mondialisation s’est accélérée et le monde est devenu de plus en plus interdépendant.

Deuxième sommet Afrique-UE, Lisbonne, Portugal, 2007
Le deuxième sommet Afrique- UE a adopté à Lisbonne la « stratégie conjointe » qui a permis aux deux continents d’ouvrir une nouvelle ère, d’égal à égal, dans leurs relations. Il a été convenu de laisser place à un véritable partenariat et de faire face aux nouveaux défis et aux nouvelles perspectives à l’échelle mondiale. Les chefs d’Etat et de gouvernement présents ont approuvé une « stratégie qui doit être « guidée par les principes de l’unité de l’Afrique, l’interdépendance de l’Afrique et de l’Europe, l’appropriation et la responsabilité conjointe, le respect des droits de l’Homme et des principes démocratiques et de l’Etat de droit, ainsi que le droit au développement ».

Troisième sommet Afrique-UE, Libye 2010
Le troisième sommet a adopté une approche inclusive et n’a pas impliqué uniquement les institutions. Une série d’événements parallèles a permis de réunir des représentants de la société civile, des jeunes, du secteur privé, des syndicats, des chercheurs et des scientifiques des deux continents. L’objectif était de donner un nouvel élan à la stratégie Afrique-UE commune en plaçant les personnes au cœur du partenariat et en invitant tous les acteurs à contribuer à sa mise en œuvre. C’est donc au cours de ce troisième sommet que le deuxième plan d’action (2011-13) de la stratégie Afrique-UE a été adopté.

Quatrième sommet Afrique-UE, Bruxelles 2014
Le thème de cette quatrième édition du sommet Afrique UE était « Investir dans les personnes, pour la prospérité et pour la paix ».
Les participants y ont abordé de sujets clés tels que la paix, la sécurité, des investissements, des changements climatiques et des populations. Dans la déclaration finale, la « volonté de tenir régulièrement des réunions de dialogue politique au niveau ministériel, notamment en marge des évènements internationaux » a été réaffirmée. Une feuille de route pour la période 2014-2017 a été également entérinée. « Elle définit les priorités stratégiques et identifie les moyens de sa mise en œuvre ».

Contact média
Esther Azaa Tankou, Chef de la Division de l'information, Direction de l'information et de la communication, CUA; E-mail: yamboue@africa-union.org / Tel : +251 911361185

Suivez-nous
Facebook: https://www.facebook.com/AfricanUnionCommission
Twitter: https://twitter.com/_AfricanUnion
YouTube: https://www.youtube.com/AUCommission
Site Web : www.au.int

Related Content

NewsEvent
November 29, 2017